tasse de café devant un ordinateur

Le Café, conseils d’une Naturopathe

Le réveil...

Le petit-déjeuner est le premier repas de la journée celui qui interrompt un jeune de quelques heures et qui va préparer l’organisme aux dépenses énergétiques de la matinée pour maintenir une bonne vitalité. Pour bien commencer la journée, je vous suggère avant d’avaler votre café du matin, d’attendre une quinzaine de minutes et de prendre un grand verre d’eau à température ambiante ou encore mieux un peu chaude avec ou sans quelques gouttes de citron frais.

coffee beans, coffee cup, cup-2258831.jpg

À quelle heure boire son café ?

Les consommateurs de café seraient à un taux de vigilance optimal entre 200 et 400 mg de caféine dans le sang. Or, pour bien dormir il faudrait avoir moins de 100mg dans le sang.

La caféine ne devrait pas être avalée alors que notre taux de cortisol est à son maximum. En effet, notre corps se charge déjà de nous donner un coup de boost le matin au réveil grâce à un pic de cortisol.

Le meilleur moment pour boire son café dans la journée est entre 9h30-11h30 ou 14h-17h après un pic de cortisol et avant le prochain. Mais attention la consommation de café dans l’après-midi même 6h avant d’aller se coucher ferait perdre une heure de sommeil.

coffee, espresso, cup-731330.jpg

Les principaux bienfaits du café

  • Le café est une source d’antioxydants. Le seul fait de sentir le café peut avoir un effet déstressant.
  • Le café est bon pour le foie, il favorise la sécrétion biliaire. Sa consommation semble avoir des effets protecteurs contre la cirrhose alcoolique et la stéatose hépatique non alcoolique.
  • Le café, après les repas favorise la digestion des graisses grâce à son action de stimulation de la sécrétion de bille.
  • Le café réduirait les symptômes de la maladie de Parkinson. En effet, à l’origine de cette maladie le manque de dopamine (Substance chimique chargée notamment de contrôler les mouvements), or le café augmente la production de dopamine.
  • Le café diminue les troubles de la mémoire liés à l’âge. La consommation régulière de café réduirait de 30% le risque de déclin cognitif.
  • Le café réduirait les risques de diabète de type 2. Ce résultat pourrait être expliqué par la présence d’acide chlorogénique dans ses graines qui diminuerait la charge glycémique d’un repas. Une autre explication met en avant le rôle d’une substance antioxydante appelée lignane partant du principe que les antioxydants en général auraient un effet antidiabétique.
  • Le café aide à réduire de 20% à 30% le risque de calcul vésiculaire.
  • Le café stimule la sécrétion des surrénales.
  • Le café lutte contre les migraines et les céphalées chroniques. Il exerce une action vasoconstrictrice sur les artères cérébrales. De plus, il renforce l’effet thérapeutique des analgésiques paracétamol aspirine.
  • L’action bronchodilatatrice de la caféine contribue à diminuer les symptômes de l’asthme.
  • Le café est diurétique.
  • Le café facilite le transit intestinal et lutte contre la constipation en augmentant la motricité du colon.
  • Le café a une action sur la flore intestinale, en particulier il stimule la multiplication des bactéries de type Bifidobacterium.
coffee, drink, beverage-1209897.jpg

Les effets néfastes du café

Des chercheurs ont établi qu’un surdosage de caféine à partir de plus de 4 cafés par jour peut provoquer des effets néfastes. Voici une petite liste non exhaustive :

  • Troubles du sommeil
  • Nausées
  • Nervosité
  • Des tremblements
  • Une grande sensibilité au stress
  • Une augmentation du rythme cardiaque provoquée par la stimulation des surrénales libérant de l’adrénaline
  • La perte de calcium et de magnésium urinaire
  • La stimulation de la sécrétion d’acide gastrique
  • La réduction de l’absorption des vitamines du groupe B
  • Une diminution de l’élasticité de la paroi aortique quand le café est associé à la consommation de cigarettes
  • Des ulcères
cafe, coffee, aroma-1618628.jpg

Par quoi remplacer le café ?

  • Le Yannoh qui est une boisson sans caféine issu de céréales torréfiées.
  • Le Cérécof qui est naturellement sans caféine est cependant riche en chicorée.
  • La chicorée qui contient de l’inuline est une fibre soluble. Elle est une racine 100% digitale ne contenant pas de caféine.
  • Le café d’épeautre bio torréfié est une boisson instantanée et riche en glucides et protéines sans caféine. Sa teneur en acides aminés essentiels en phosphore et en calcium constituent un excellent complément alimentaire.
  • Le maté est une boisson très populaire en Amérique du Sud. Il se boit dans une tasse à maté à l’aide d’une paille filtrante appelée la bombilla. Le Maté augmente l’énergie, améliore la concentration et booste le système immunitaire. Il est rempli d’antioxydants et de vitamines. Une infusion parfaite pour rester actif. Le maté est qualifié de super-aliment. Caféiné et chargé de nombreux minéraux et vitamines, il combine le côté énergisant du café avec les bienfaits détox du thé. À la différence du café, qui peut provoquer un coup de fatigue abrupt, le maté offre une énergie constante tout au long de la journée. Cet énergisant s’infuse une quinzaine de fois et permet d’être actif plus longtemps et sans crash. Contenant 90% d’antioxydants de plus que le thé vert, sa composition unique est saluée par de nombreux sportifs. Le maté est en effet reconnu pour améliorer les performances sportives, cognitives et à lutter contre la fatigue.
mate dans bonbilla

En Conclusion

Vous pouvez donc constater que nous ne sommes pas tous égaux face au café tout dépend de notre ADN. C’est une question de génétique mais aussi de notre état de santé. Le nombre de composés aromatiques présents dans le café augmente chaque année aujourd’hui le nombre est supérieur à 800. Ainsi une étude réalisée sur les effets de la caféine est différente d’une étude faite sur les propriétés du café entier. Un autre facteur à prendre en considération est la variété de café consommée arabica ou robusta et la manière dont nous préparons le café. Les graines de café arabica contiennent 1 à 1,5% de caféine. Ils en contiennent donc 3 fois moins que les graines de café robusta qui eux a renferme 2,5 à 4,5%.

Le café déshydrate énormément, il est donc conseillé de boire avec chaque café dans la journée un verre d’eau.

Le café peut être aussi cancérigène : ceci est dû à la torréfaction des graines de café qui contiennent des molécules de Maillard.

Il peut être un facteur de risque pour le cancer. Les personnes qui éliminent le café de façon rapide voient leur risque d’infarctus diminué de 22% (sous réserve de 2 à 3 tasses de café par jour). Tandis que pour les individus qui dégradent la boisson très lentement, le risque d’infarctus augmente de 1.35%.

Comme pour tout, sachez que l’excès et souvent le poison ! Donc le café oui, mais décaféiné et moins de 4 par jour…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Me Téléphonner